Service de Chirurgie Cancérologique Gynécologique et du Sein de l'Hôpital Européen Georges Pompidou HEGP
  • Cancer de l'ovaire - La prise en charge des cancers rares

    La prise en charge des cancers rares

    Les cancers rares de l'ovaire représentent environ 20 % de l'ensemble des cancers ovariens. Ils regroupent différents types de tumeurs, classés en trois catégories : les tumeurs germinales malignes, les tumeurs du stroma et des cordons sexuels et les tumeurs frontières (ou tumeurs bordeline).

    Ces tumeurs malignes ont certaines caractéristiques communes :

    - elles touchent des femmes jeunes, voire des adolescentes.
    - elles sont généralement découvertes à un stade précoce, ce qui leur confère un bon pronostic.
    - elles sont souvent chimiosensibles, c'est-à-dire que la chimiothérapie a de bons résultats pour les traiter et permet d'éviter des chirurgies mutilantes.

    Ces tumeurs sont traitées grâce à une chirurgie qui consiste à ne retirer que l'ovaire atteint et à une chimiothérapie qui complète l'intervention. Si des lésions cancéreuses sont disséminées dans l'abdomen, celles-ci ne sont pas enlevées au cours de l'opération car la chimiothérapie suffit ensuite à les éliminer efficacement sans compromettre les chances de grossesse.

    Les cancers rares de l'ovaire doivent être pris en charge dans des centres spécialisés.